bouge


bouge

bouge [ buʒ ] n. m.
XVe; « coffre, sac » v. 1190; lat. bulga « bourse de cuir », probablt d'o. gauloise
ITechn. Partie renflée ou incurvée d'un objet. bombement, convexité, renflement. Bouge d'un moyeu de roue. Bouge d'une assiette, séparant le fond du bord.
Mar. Convexité latérale des baux et des ponts d'un navire. tonture.
II(v. 1200 « pièce servant de débarras »)
1(1732) Logement étroit, obscur, malpropre, misérable. galetas, 2. réduit, taudis. Habiter un bouge sordide.
2Café, cabaret mal famé, mal fréquenté. boui-boui. Les bouges des grands ports.

bouge nom masculin (latin bulga, bourse de cuir, d'origine gauloise) Logement malpropre, sordide. Établissement, café malfamé. ● bouge (homonymes) nom masculin (latin bulga, bourse de cuir, d'origine gauloise) bouge forme conjuguée du verbe bouger bougent forme conjuguée du verbe bouger bouges forme conjuguée du verbe bougerbouge (synonymes) nom masculin (latin bulga, bourse de cuir, d'origine gauloise) Logement malpropre, sordide.
Synonymes :
- réduit
Établissement, café malfamé.
Synonymes :
- boui-boui (familier)
bouge nom masculin (de bouge) Convexité transversale des barrots et du pont d'un navire. Partie la plus renflée, milieu du tonneau. ● bouge (homonymes) nom masculin (de bouge) bouge forme conjuguée du verbe bouger bougent forme conjuguée du verbe bouger bouges forme conjuguée du verbe bouger

bouge
n. m.
d1./d Partie renflée d'un objet. Bouge d'un tonneau.
|| MAR Convexité du pont d'un navire.
d2./d Petit logement pauvre, obscur et sale. Habiter un bouge.
|| Maison mal famée. Hanter bouges et tripots.

⇒BOUGE, subst. masc.
I.— Lang. commune
A.— Vx. Petite pièce, pièce de grenier en hémicycle où il n'y a place que pour un lit. Un évêque d'Allemagne venait de prendre la dernière [chambre] et (...) il ne restait plus que deux petits bouges (CHAMFORT, Caractères et anecdotes, 1794, p. 128).
P. métaph. Ce bouge à commentaires, (...) ce grenier à bavardages, appelé l'École de Droit (BALZAC, Le Contrat de mariage, 1835, p. 211).
B.— Hôtel, chambre d'hôtel misérable. Bouge affreux, infâme; bouge à matelots; hôtel-bouge (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1886, p. 553) :
1. ... nous nous sommes établis dans un misérable bouge qu'on nous avait donné pour un hôtel. Le lieu et les gens nous dégoûtaient tellement que nous avons été immédiatement demander à M. Masterson (à une lieue de là) la pension bourgeoise qu'il avait dû nous chercher.
MICHELET, Journal, 1834, p. 749.
P. ext. Maison, logement misérable des artisans et du bas-peuple; taudis. Les manants dans leurs bouges (HUGO, La Légende des siècles, L'Aigle du casque, t. 4, 1877, p. 457) :
2. Des cache-nez d'un goût affreux
Laissaient voir des fronts bleus et rouges...
Et je pensais aux malheureux
Qui n'ont pas de feu dans leurs bouges.
G. NADAUD, Chansons, 1870, p. 419.
P. anal., rare. Gîte, bauge du sanglier. J'ai tué dans son bouge [rime avec rouge du vers précédent] Un sanglier (A. DUMAS Père, Le 24 février, 1850, 1, p. 138).
C.— Café, cabaret mal famé. Il court les bouges, les bastringues (A. DAUDET, Les Rois en exil, 1879, p. 477) :
3. Contre les vauriens qui errent par les rues, flânent et gîtent dans les tavernes, les bouges et les maisons infâmes, d'où ils surgissent la nuit en quête de mauvais coups, il a fallu, à Paris, à côté de la police royale, organiser le service du guet; ...
FARAL, La Vie quotidienne au temps de St Louis, 1942, p. 260.
Rem. 1. Parmi les dict. du XIXe s., seuls Ac. 1878 et GUÉRIN 1892 signalent ce dernier emploi. 2. On rencontre le composé bouge-concert, calqué sur café-concert (COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, p. 246).
II.— TECHNOL. Partie concave ou convexe d'un objet. Le bouge d'une futaille. Le bouge d'une assiette (Ac. 1932).
MAR. Flèche de l'arc des barrots (cf. GRUSS 1952); courbure des baux; ,,courbure transversale convexe d'un pont ou d'un toit de rouf`` (BARBER. 1969).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1190 buge le plus souvent fém. « valise, coffre, sac » (AMBROISE, Guerre sainte, 9858 dans T.-L.); début XIIIe s. bouge (Ph. MOUSKET, Chronique, 22191, ibid.), noté comme n'étant plus en usage dans Trév. 1740-1771; 2. ca 1200 (le plus souvent masc. en a. fr.; mais fém. encore dans FUR. 1690) « petite pièce arrondie servant de pièce de décharge, grenier » (Escoufle, 8016 dans T.-L.); 1671 « petite chambre de valet » (POMEY); 1732 (Trév. : [...] Il signifie aussi une chambre, une maison extrêmement mal propre et toute en désordre. Avez-vous vû l'endroit où il loge? C'est un vrai bouge); 3. XVe s. « partie renflée d'un objet, d'une partie du corps humain » (WAVRIN, Anchienn. Chron. d'Englet., II 135, Soc. de l'H. de Fr. dans GDF.); 1606 (NICOT : Bouge [...] l'on appelle le Bouge d'un bouclier, la bossette qui est au milieu d'iceluy, eslevée en rond); 1680 tonnellerie (RICH.).
Empr. au lat. bulga « bourse de cuir » sans doute d'orig. gauloise; d'où les accept. faisant réf. à une forme arrondie (déjà en lat., LUCILIUS dans TLL s.v. 2240, 30, pour désigner le ventre).
STAT. — Fréq. abs. littér. :238. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 89, b) 404; XXe s. : a) 445, b) 446.
BBG. — Bouge, bogue et budget. Vie Lang. 1953, p. 388. — POHL (J.). La Maison dans les fr. marginaux. Vie Lang. 1969, p. 147. — VENDRYES (J.). Sur les n. du sac de cuir. B. Soc. Ling. 1941, t. 43, pp. 134-139.

1. bouge [buʒ] n. m.
ÉTYM. XVe; v. 1190, « coffre, sac »; lat. bulga « bourse de cuir », probablt d'orig. gauloise. — Guiraud préfère les dér. présumés de bulla, bullicus.
Technique.
1 Partie renflée ou incurvée (d'un objet). Bombement, convexité, renflement. || Le bouge d'un couvercle de caisse. || Bouge d'un mur. || Bouge d'un moyeu de roue. || Bouge de bouclier, de futaille, de tonneau. || Bouge d'une assiette, séparant le fond du bord.
Mar. Convexité latérale des baux et des ponts (d'un navire). Tonture.Longueur de la flèche de l'arc que font les baux et les ponts.
2 Bouge de ciseleur : outil aminci et effilé. || Bouge d'orfèvre; marteau à bouges, à pannes arrondies.
DÉR. 2. Bouge, bougette.
————————
2. bouge [buʒ] n. m.
ÉTYM. 1732; v. 1200 « pièce servant de débarras »; 1671 « petite chambre de valet »; de 1. bouge.
1 Littér. (ou style soutenu). Logement étroit, obscur, malpropre, misérable. Maison; galetas, réduit. || Habiter un bouge. || Un bouge sordide, puant.
1 Je suis content de mon bouge, et les dieux
Dans mon taudis m'ont fait un sort tranquille (…)
Voltaire, la Bastille.
2 Achmet déclare qu'il aime mieux périr de froid dehors que de dormir dans la malpropreté de ce bouge.
Loti, Aziyadé, LXII, p. 171.
2 Cour. Café, cabaret mal famé, mal fréquenté. Boui-boui. || Les bouges des grands ports.
Par métaphore :
3 Dans l'affreux bouge de mes veines
coule un sang rouge de prostituée
un sang pareil au vin qu'aiment les travailleurs.
Michel Leiris, Haut mal, p. 65.
DÉR. Bougerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bouge — bouge …   Dictionnaire des rimes

  • bouge — 1. (bou j ) s. m. 1°   Petit cabinet de décharge. Une chambre avec un bouge. 2°   Plus souvent, logement obscur et malpropre. •   Mais d un bouge prochain accourant à ce bruit...., BOILEAU Lutr. II. •   Notre maître, poussé dans quelque bouge, LA …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bouge — Bouge, penac. Tantost est masculin, et signifie ce qui est comme renflé, et sortant en tumeur hors oeuvre platte. Ainsi l on appelle le Bouge d un bouclier, la bossette qui est au milieu d iceluy, eslevée en rond, (de laquelle façon estoient les… …   Thresor de la langue françoyse

  • Bouge! — Bouge ! Bouge ! est un film français réalisé par Jérôme Cornuau, sorti en 1997. Sommaire 1 Synopsis 2 Commentaire 3 Autour du film 4 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Bouge de là — Single par MC Solaar extrait de l’album Qui sème le vent récolte le tempo Face A Bouge de là Face B Bouge de là (Remix) Sortie 1990/1991 Durée …   Wikipédia en Français

  • Bouge ! — Bouge ! est un film français réalisé par Jérôme Cornuau, sorti en 1997. Sommaire 1 Synopsis 2 Commentaire 3 Autour du film 4 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Bouge — Bouge, n. [F. bouche mouth, victuals.] Bouche (see {Bouche}, 2); food and drink; provisions. [Obs.] [1913 Webster] [They] made room for a bombardman that brought bouge for a country lady or two, that fainted . . . with fasting. B. Jonson. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bouge — BOUGE. s. m. Espèce de petit cabinet auprès d une chambre. Une chambre avec un bouge. Il se dit en parlant Des maisons où logent les artisans et le bas peuple. Il se dit encore d Un logement malpropre. C est un vrai bouge …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bouge — BOUGE. s. m. Espece de petite chambre, de garderobe. Une chambre avec un bouge. chambre & bouge à loüer. On ne se sert de ce mot que dans les maisons où logent les Artisans, le bas peuple …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bouge — Bouge, v. t. [imp. & p. p. {Gouged}; p. pr. & vb. n. {Gouging}.] 1. To scoop out with a gouge. [1913 Webster] 2. To scoop out, as an eye, with the thumb nail; to force out the eye of (a person) with the thumb. [K S.] [1913 Webster] Note: A… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.